Le nombre d’espèces de poissons au niveau du lac Albert passe de 43 à une vingtaine seulement aujourd’hui.

Ce résultat ressort d’une recherche scientifique de trois(3) mois menée par un groupe de chercheurs au sein du Service national de développement et d’exploitation de la pêche(SENADEP).

Selon le chef du SENADEP, l’ingenieur Uloba, cette réduction des espèces de poissons au niveau de ce lac potentiellement le plus poissonneux du monde serait la conséquence notamment à l’utilisation de filets à maillage prohibé par certains pêcheurs, l’installation de populations dans les zones de frayère.

Pour lui la baisse sensible de la production de poissons ainsi que la disparition de plusieurs espèces sont la suite logique du non respect de la réglementation de la pêche au lac Albert.

ACP/Kayu/Zng/KGD

 

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) English Hindi Portuguese Spanish Swahili

A la une

Le géant espagnol du BTP ACS, dirigé par le président du Real Madrid Florentino Perez, a indiqué... Lire la suite
Please update your Flash Player to view content.
  • Suivez-nous

Copyright ©2015-2020 RDC finances | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom